Quelques informations sur le vietnamien

La langue vietnamienne

langue vietnamienne

Le vietnamien (tiếng Việt) fait partie des langues austroasiatiques et de la sous-catégorie des langues Mon-Khmer.
 
Le khmer, parlé au Cambodge, est l’autre langue la plus parlée de cette sous-catégorie.
Outre ces deux grandes langues, il existe une multitude de langues moins répandues et qui sont parlées en Birmanie, en Inde, au Laos et en Malaisie.

Le vietnamien n’a aucun lien de parenté avec le chinois cependant, environ un tiers des mots vietnamiens sont des emprunts du chinois.
L’influence du chinois ne s’arrête pas là : pendant plusieurs siècles, le vietnamien s’est écrit avec des caractères chinois.
Mais une réforme est à l’origine de l’abandon de ces caractères, remplacés par l’alphabet latin.

L’alphabet vietnamien

De nos jours, le vietnamien s’écrit avec l’alphabet latin.
Afin de reproduire fidèlement à l’écrit la prononciation du vietnamien, l’alphabet a été enrichi de signes diacritiques qui permettent de transcrire les différents tons de la langue.
 
L’utilisation de l’alphabet latin remonte au XVIIème siècle, moment où il a été développé par des missionnaires européens. Avec la colonisation française, l’utilisation de cet alphabet s’est généralisé.
Après l’indépendance du Vietnam, l’alphabet latin a été conservé et a même gardé son statut d’alphabet officiel.

Voulez-vous écouter l’ABC en vietnamien ?

prononciation vietnamien abc

Nous avons demandé à un locuteur de langue maternelle vietnamienne de prononcer pour vous l’alphabet vietnamien.
Vous n’avez qu’à cliquer sur le bouton « Play ».

Le vietnamien, une langue tonale

Le vietnamien est ce qu’on appelle une langue tonale. Autrement dit, la signification d’un mot dépend de la hauteur du ton et de la prononciation.
Il existe six tons différents qui se distinguent entre eux à l’écrit par des signes diacritiques particuliers.
Voici un exemple qui vous permettra d’observer le changement de sens qu’impliquent les différents tons :

vietnamien, une langue tonale

ma (esprit): ton moyen - traînant
(mais): ton bas - tombant
(mère): ton - haut, montant
mạ (jeune pousse de riz): ton bas - tombant, glottalisé
mả (tombe): ton haut – tombant puis montant
(cheval): ton haut – montant glottalisé

Où est-ce que l'on parle vietnamien ?

Le vietnamien est la langue maternelle d’environ 84 millions de personnes.
La plupart d’entre elles – un peu moins de 700 millions – vivent dans la République socialiste du Vietnam.
A ces locuteurs de langue maternelle viennent s’ajouter plus de dix millions de personnes qui ont le vietnamien en seconde langue et qui parlent au quotidien d’autres langues, telles que le thaï, le khmer, le chinois.
 
Les dernières guerres sur le territoire du Vietnam actuel, la guerre d’Indochine (1946-54) et la guerre du Vietnam (1964-75), ont poussé plusieurs millions de Vietnamiens durant les dernières décennies, à fuir le pays et à s’exiler dans le monde entier, en particulier en Amérique du nord, en Australie et en Europe de l’ouest.

Le vietnamien vous intéresse et vous voulez en savoir plus ?

Nous vous avons sélectionné des liens qui pourraient vous intéresser.


 

 
Méthode d’apprentissage par association
comment apprendre plus rapidement

- - - - -
A propos de l'albanais
- - - - -
Une recette allemande
- - - - -
Le bosniaque
- - - - -
Le catalan
- - - - -
L' alphabet cyrillique
- - - - -
안녕하세요! - Le coréen
- - - - -
Interview:
Un Français en Corée

- - - - -
Le croate
- - - - -
Vire-langue en croate
- - - - -
Faisons connaissance avec l’alphabet grec
- - - - -
Les trois écritures du japonais
- - - - -
Les caractères kanjis
- - - - -
L'art de mémoriser les kanjis
- - - - -
Informations sur l'islandais
- - - - -
Le macédonien
- - - - -
Le népalais
- - - - -
Le roumain
- - - - -
Le serbe
- - - - -
Le tchèque
- - - - -
L'arabe tunisien
- - - - -
Le vietnamien
- - - - -
Le wolof
- - - - -
Joyeuses Pâques!
Traditions des Pâques

- - - - -
Joyeux Noël!
dans les langues du monde

- - - - -